Rêve d’été

Même pendant le jour le plus long de l’année, la nuit finit par tomber. Vite, faisons un feu de joie avant que la nuit ne tombe ! Mettons des fleurs sous nos oreillers, pour que nous fassions bientôt de beaux rêves. L’air sent le foin et le trèfle doré, et nous nous mettons en route. Nous voulons faire une fête grandiose et convaincante, nous ne voulons pas avoir peur. C’est le milieu de l’été, et ce soir, tout est possible.

Rêve d’été est un spectacle/concert pour les enfants à partir de 8 ans. Le narrateur Didier Coquet nous emmène dans une nuit d’été où la frontière entre la réalité et l’imagination est très mince. La frontière entre musique baroque et musique folklorique s’estompe également au cours du spectacle. L’ensemble baroque Les Abbagliati (clavecin, traverso, violon et violoncelle), Marieke Van Ransbeeck (musette baroque et cornemuse) et Benjamin Macke (accordéon diatonique et basse à pied) interprètent un mélange de mélodies folkloriques nordiques et de musique baroque française. Les musiciens recherchent les aspects folkloriques et ludiques des compositeurs baroques tels que De Boismortier et Hotteterre. L’illustratrice Herlinde Demaerel capture les scènes festives en images animées. Musique, texte et images plongent avec nous dans la nuit. Un spectacle familial qui capte l’imagination et met en lumière les événements mystiques de la Saint-Jean.

(Sombre sur scène. Seule une voix)
Avez-vous déjà été seul dehors au beau milieu de la nuit ?
Imaginez cela un instant. C’est le milieu de l’été. Nous sommes quelque part dans un champ, il fait nuit et quand nous agitons notre main devant nos propres yeux, nous ne voyons… rien.
(Des musiciens font des bruits avec leurs instruments.)
De temps en temps, j’entends quelque chose. Et je sens une brise fraîche caresser mon visage. Je pense que c’est un animal. Les ailes d’un rapace qui passe près de ma tête. Ou peut-être une chauve-souris. J’aimerais pouvoir allumer une petite lumière.
(Lumière – les sons s’arrêtent)
C’est mieux, non ?
Maintenant, vous savez ce que ça fait d’être seul dehors dans l’obscurité la plus profonde. Aujourd’hui, les enfants ne vivent plus cela. Ils doivent aller au lit tôt. Mais autrefois, lorsque ma grand-mère était jeune, cela arrivait encore. Parfois, elle me racontait des histoires à ce sujet.
Ou plutôt, elle racontait toujours la même histoire. La nuit de de la Saint-Jean, il y a 76 ans. Elle en a tellement parlé que je pourrais raconter l’histoire à l’envers et à l’endroit. Mais comme c’est plus pratique pour vous, je vais commencer par le début, dans le village où ma grand-mère vivait quand elle était petite.

Spectacle familial : 6+
Représentations scolaires à partir de la L3

Les images en mouvement: www.herlindedemaerel.com

Credits :
Lieselot Mariën, texte
Didier Coquet, narrateur
Marieke Van Ransbeeck, musette baroque & cornemuse
Benjamin Macke, accordéon diatonique, basse à pied, percussion
Les Abbagliati :
Sien Huybrechts, traverso & piccolo
Annelies Decock, violon
Ronan Kernoa, violoncelle
Dimos de Beun, clavecin
Herlinde Demaerel, illustrations

Production : asbl Arcus Coloratus
en co-production avec Muziekcentrum de Bijloke et Muziekcentrum Dranouter
avec le soutien de la communauté flamande