EPISTOLA POSTERITATI

EPISTOLA POSTERITATI

Si un demi-millénaire sépare souvent les genres musicaux dans lesquels ils excellent, les ensembles Revue Blanche et Psallentes se sont mis en quête d’un dénominateur commun pour ce projet. Et c’est en Italie qu’ils l’ont trouvé, en mariant la musique de Salvatore Sciarrino (°1947), plutôt énigmatique, mais toujours poétique, aux textes de cet autre Italien plutôt énigmatique, mais toujours poétique qu’était Francesco Petrarca (1304-1374), dit Pétrarque.
Pétrarque a notamment rédigé une lettre à propos de lui-même et de ses idées, adressée « à l’avenir » (Epistola posteritati). De quoi méditer sur notre manière de voir le passé, le présent et le futur. Surtout dans le contexte de la crise sanitaire mondiale, qui nous force à regarder en arrière sous un autre angle et à planifier l’avenir autrement. Notre première source d’information sur la musique du XIVe siècle italien est le « Codex Squarcialupi », un manuscrit où l’on croise des contemporains de Pétrarque comme Jacopo da Bologna et Francesco Landini. Psallentes se concentre sur cette formidable musique vocale, tandis que Revue Blanche explore le monde passionnant de Sciarrino.
Fidèles à leur marque de fabrique de “musique ancienne” ou de “musique contemporaine”, les deux ensembles se sont trouvé un point d’intersection qui se traduit par un programme très beau, mais surtout intense et pénétrant. L’avenir retrouve des couleurs grâce à “ Epistola posteritati” de Revue Blanche et Psallentes.

Interprètes :
REVUE BLANCHE
PSALLENTES – SOUS LA DIRECTION DE HENDRIK VANDENABEELE
Programme:
MUSIQUE DE LANDINI, DA BOLOGNA, SCIARRINO, ET D’AUTRES.
COMMANDE DE COMPOSITION POUR MICAEL PISARO
Période d’exécution: à partir du 1/9/2022

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Newsletter